Retour aux actualités
#L'actualité du CBD

L’huile de CBD entre posologies, usages et bienfaits, que devez-vous savoir ?

L’huile de CBD entre posologies, usages et bienfaits, que devez-vous savoir ?

La vente d’huiles à base de CBD, également appel cannabidiol, soulève régulièrement de nombreuses questions : l’huile de CBD quelle posologie ? Quelle différence avec le cannabis ? Est-ce autorisé ? Est-elle nocive pour la santé ? Comment l’utiliser ?

En France, le cannabidiol fait l’objet d’une réglementation stricte, qui encadre la commercialisation de produits à base de CBD. Ses bienfaits ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques. La communauté médicale s’appuie sur les vertus du cannibidiol en traitement d’appoint comme antidouleur et anti-inflammatoire.

En ce qui concerne l’huile de CBD, elle se positionne comme un complément alimentaire pour le bien-être de l’Homme et, même des animaux.

Elle s’avère être une formidable alternative pour traiter certains maux et être utilisée en sevrage contre le tabagisme. Découvrez une série de 10 questions pour démystifier une huile issue du chanvre, et pourtant sujette à controverses.

1. Le CBD, une substance légale ou illégale en France ?

Tout d’abord, le CBD, ou cannabidiol, se distingue du THC contenu dans le cannabis. Le cannabidiol et le THC sont deux cannabinoïdes présents dans la plante de chanvre.

La législation française s’est assouplie concernant l’usage du CBD, et tend à s’assouplir vers un usage réglementé et médicalement encadré autour du THC. Toutefois, il existe des mais !

Quand on parle de CBD, il s’agit du cannabidiol, une substance issue du chanvre, qui ne possède pas le psychotrope THC contenu dans le cannabis à effet euphorisant. La perception et le psychisme du consommateur de CBD ne sont, en aucun cas, altérés, contrairement à la consommation du cannabis.

Le CBD a d’ailleurs été reconnu non toxique par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

La forme liquide du CBD, si elle est obtenue uniquement à partir des graines et des fibres du chanvre est autorisée et encadrée par la législation française. Ainsi, la commercialisation et l’industrialisation du CBD sous forme liquide restent réglementées et limitées.

Par contre, les produits contenant principalement du THC, autrement dit la molécule psychoactive du cannabis, ou qui sont formés à base de fleurs ou de feuilles de chanvre, restent quant à eux proscrits en France. Le seuil maximum de THC autorisé par la loi est de 0,2%.

Il existe toutefois quelques exceptions. Certains médicaments contenant du THC sont autorisés sur le marché français par l’ANSM (Agence nationale de sécurité des médicaments), et prescrits uniquement par des médecins spécialisés, selon un protocole strict dans le cas de certaines maladies prédéfinies par l’ANSM.

2. L’huile de CBD, une posologie et un dosage spécifique est-il recommandé ?

Quelle posologie de CBD adopter ?

La posologie d’huile de CBD est variable d’un individu à l’autre, en fonction de ses besoins, de sa morphologie, de ses antécédents médicaux, de sa santé et du produit utilisé.

Par ses effets relaxants, la posologie recommandée pour l’huile de CBD ne doit pas excéder 150 mg par jour. Chez certaines personnes, l’huile de CBD peut générer une somnolence, c’est pourquoi il est donc préférable de l’utiliser le soir et de ne pas prendre la voiture après en avoir consommé.

Il est toutefois important de noter que le dosage de CBD dans une huile est variable avec une concentration allant de 2,5% à 40%. Sa posologie varie donc en fonction du produit consommé.

Une posologie en fonction de votre rythme

Pour un usage quotidien ou occasionnel, la pipette permet de facilement évaluer votre consommation.

À vous de moduler votre posologie de CBD, et pour ce faire, vous pouvez suivre les recommandations de notre calculateur d’huile de CBD.

Si vous êtes un consommateur régulier et que vous souhaitez augmenter les effets du CBD, vous devrez alors ajouter une dose de CBD supplémentaire.

Si vous commencez votre consommation, il est préférable de privilégier des huiles de CBD moins concentrées, puis d’augmenter progressivement la dose si vous n’obtenez pas les effets souhaités.

Pour vous aider à démarrer avec le bon dosage, vous pouvez l’estimer selon votre poids. En moyenne, il faut évaluer le dosage de 1 mg à 6 mg par tranche de 5 kg. Autrement dit, pour une personne qui pèse 90 kg, le dosage de CBD idéal est de 20 mg (faible résistance) à 120 mg (haute résistance).

Cependant, cette base n’est pas universelle et reste variable d’un individu à l’autre. Selon votre consommation habituelle de médicaments, votre santé ou votre physiologie, le dosage est à varier en fonction des effets obtenus.

Les différentes quantités existantes

Le microdosage de CBD, soit 0,5 à 20 mg par jour et selon votre poids, peut s’avérer suffisante pour certains types de maux. Cette posologie de CBD permet d’agir sur les troubles du sommeil, l’anxiété, les maux de tête et les nausées.

La quantité d’huile de CBD en posologie dite “standard” s’échelonne de 10 à 100 mg selon votre poids. Il est plus efficace en complément de traitements comme antidouleur, anti-inflammatoire, contre les états dépressifs, la sclérose en plaques et d’autres maladies auto-immunes.

Le dosage supérieur jusqu’à 800 mg par jour est de l’ordre du thérapeutique. Il est encadré et suivi par un médecin spécialisé. Cette posologie est prescrite, en fonction des antécédents médicaux des patients, ainsi que dans le cas de maladies graves comme les cancers pour soulager les malades.

Quel est le dosage de CBD par huile ?

La posologie de CBD s’adapte en fonction de la concentration de CBD dans l’huile.

Prenons pour exemple une huile de CBD à 3%. Si vous appliquez une posologie de CBD quotidienne de 3 ou 4 gouttes à chaque prise, et ce 3 fois par jour, votre consommation atteint en moyenne 18 mg par jour. Bien en deçà de la recommandation maximum autorisée de 150 mg par jour.

Pour une huile de CBD à 5%, avec une posologie de 4 gouttes par prise, renouvelée 3 fois par jour, vous atteignez seulement 30 mg par jour.

Pour connaître la contenance en mg de CBD dans votre compte-gouttes, sachez qu’il contient en moyenne 1 ml de liquide.

Quels sont les calculs ?

Et pour trouver son taux en mg de CBD, vous devrez appliquer cette formule :
Le total de CBD contenu dans le flacon d’huile ÷ le nombre de millilitres dans la bouteille = le taux en mg de CBD dans votre compte-gouttes.

Par exemple, pour un flacon d’huile de 10 ml avec 300 mg de CBD, soit 3%, vous devrez calculer : 300 ÷ 10 = 30 mg de CBD par compte-gouttes.
En moyenne, un flacon de 10 ml contient 240 gouttes avec 500 mg de CBD, soit 2 mg par goutte.

Dosages et concentrations moyens

À titre indicatif, vous trouverez ci-dessous le dosage moyen de CBD en mg par goutte, dans un flacon de 10 ml, et selon le pourcentage de concentration de CBD présent dans chaque huile:

  • Une huile CBD à 2,5% contient au total 115 mg de CBD, et 1,15 mg de CBD par goutte.
  • Ensuite, l’huile CBD à 3% contient au total 150 mg de CBD, et 1,5 mg de CBD par goutte.
  • En ce qui concerne l’huile CBD à 5%, elle contient au total 250 mg de CBD, et 2,5 mg de CBD par goutte.
  • Quant à l’huile CBD à 6%, elle contient au total 300 mg de CBD, et 3 mg de CBD par goutte.
  • Pour ce qui est de l’huile CBD à 10%, elle contient au total 500 mg de CBD, et 5 mg de CBD par goutte.
  • En revanche l’huile CBD à 15% contient au total 750 mg de CBD, et 7,5 mg de CBD par goutte.
  • Concernant l’huile CBD à 20%, elle contient au total 920 mg de CBD, et 9,2 mg de CBD par goutte.
  • Une huile CBD à 30% contient au total 138 mg de CBD, et 13,8 mg de CBD par goutte.
  • Enfin, une huile CBD à 40% contient au total 184 mg de CBD, et 18,4 mg de CBD par goutte.

La posologie de CBD et le dosage sont à titre indicatif et peuvent varier d’un produit à l’autre. Il permet tout de même d’apporter une base pour démarrer sa consommation d’huile de CBD.

Prendre la bonne décision pour vos animaux

Pour une administration sur des animaux, la posologie de CBD recommandée doit être de faible teneur en CBD. Un pourcentage maximum de 3% est suffisant. Commencez un dosage au plus bas, puis augmentez progressivement si vous ne constatez aucune amélioration. Par contre, arrêtez l’utilisation de l’huile de CBD si des effets indésirables surviennent, comme la diarrhée ou la somnolence.

3. L’huile de CBD se consomme par voie orale

Absorber l’huile de CBD par voie orale est possible mais pas idéal pour bénéficier de tous les bienfaits du cannabidiol.

En ingérant directement du CBD sous forme d’huile ou de gélule, le foie filtre le cannabidiol diminuant ainsi son action dans l’organisme. Seulement 15 à 20% des principes actifs vont pouvoir passer.

La majorité des consommateurs d’huile de CBD l’utilisent par voie sublinguale, autrement dit sous la langue. Ce biais permet une absorption optimale. Le CBD traverse ainsi les muqueuses orales pour se diffuser dans le flux sanguin.

La posologie est simple. Tout d’abord, vous ne devez ni boire, ni manger, ni fumer, dans les 5 minutes avant l’application.

Placez-vous devant un miroir, et, à l’aide de la pipette du flacon d’huile, vous pouvez déposer quelques gouttes d’huile de CBD selon le dosage voulu, sous votre langue.

Puis laissez agir pendant 1 à 2 minutes, le temps que son action se diffuse dans votre organisme. Vous pouvez ensuite déglutir le restant d’huile de CBD présent sous votre langue.

Vous devez ressentir les premiers effets, entre 5 à 20 minutes après la prise, sur une durée de 2 à 3 heures.

Si le goût de l’huile de CBD vous déplaît, il est également possible de l’ajouter à vos préparations alimentaires. De cette façon vous pouvez ingérer votre dosage quotidien, seulement son action sera moins immédiate qu’en application sublinguale.

À l’inverse des gélules d’huile de CBD, l’application de l’huile de CBD possède un effet immédiat. L’effet des gélules agit uniquement lors de la digestion.

Huile de cbd posologie, laquelle choisir

4. L’huile de CBD est-elle dangereuse pour la santé ?

L’huile de CBD ne présente aucun danger sur la santé, mais peut parfois générer des effets indésirables. Comme pour beaucoup de médicaments ou d’huiles essentielles, son utilisation est conseillée avec parcimonie aux femmes enceintes et aux enfants.

Par son action relaxante, le dosage du CBD doit être progressif et administré en fonction de l’effet souhaité. Certaines personnes ont pu constater de mauvaises réactions comme des étourdissements. Seulement, il s’agit de phénomènes mineurs. C’est pourquoi, mieux vaut ne pas prendre le volant après avoir consommé du CBD pour la première fois, afin d’identifier des effets négatifs pouvant être dangereux.

Par ailleurs, si vous êtes sous traitement médical, vous devrez en parler avec votre médecin afin d’éviter toutes interactions médicamenteuses qui seraient néfastes pour votre santé.

Lors d’une administration sur les animaux, les effets indésirables constatés sont généralement : la baisse de tension, de la diarrhée, ou une sécheresse buccale.

5. Peut-on utiliser l’huile de CBD en vapotage ?

L’huile de CBD peut être utilisée comme une alternative pour les personnes qui souhaitent arrêter toute forme d’addiction par son action relaxante. Cependant, l’huile de CBD ne doit jamais être inhalée, sous risque de graves problèmes respiratoires !

Le format e-liquide est adapté pour les cigarettes électroniques. Le CBD aide au sevrage de la nicotine et procure une sensation apaisante. Les e-liquides au CBD se distinguent du cannabis, car elles ne possèdent pas de THC, ou elles présentent un taux inférieur au seuil autorisé de 0,2% de THC.
L’absorption du cannabidiol en e-liquide est plus rapide qu’avec une huile ou une crème au CBD.

Pour garantir la sécurité et la santé des consommateurs, il est essentiel d’utiliser du e-liquide au CBD certifié et aux normes européennes. Il se compose de Propylène Glycol (PG), de glycérine végétale (VG), d’arômes et de CBD. L’inhalation d’huile par cigarette électronique peut générer de graves problèmes pulmonaires, entraînant parfois des décès, comme ce fut le cas aux États-Unis.

6. L’huile de CBD s’obtient par procédé chimique ?

Pour obtenir de l’huile de CBD à partir des graines et des fleurs de chanvre, 3 procédés coexistent.

L’extraction chimique comme première méthode

Un premier procédé, peu coûteux, est celui de l’extraction chimique. Les molécules de cannabidiol sont extraites et séparées des tissus végétaux par l’action de substances chimiques comme l’éthanol, l’hexane ou le butane et de l’alcool. Puis le liquide est obtenu grâce à un processus d’évaporation qui capture les molécules de cannabidiol.

Ce type d’extraction par solvants est parfois utilisé dans la production de e-liquide ou pour l’industrie textile. Il reste malgré tout dangereux et doit s’opérer par des professionnels pour éviter que le solvant contamine le cannabidiol.

L’alternative au CO2

Dans le cas où le produit nécessite une huile purifiée, c’est l’extraction par CO2 qui est privilégiée. Il s’agit d’un procédé industriel et couteux, qui élimine la majorité des impuretés présentes dans les molécules de cannabidiol, grâce à une extraction à l’aide du dioxyde de carbone.

Les graines et tiges suivent différentes étapes en circuit fermé, pour garantir la meilleure extraction des molécules de CBD. Tous les principes actifs du CBD sont ainsi préservés. L’utilisation du CO2 évite l’usage de solvants chimiques dangereux et nocifs pour la santé.
Ce processus est privilégié pour la fabrication de cosmétiques ou de compléments alimentaires à base de CBD.

Le choix du fait maison

Un procédé naturel peut également être adopté et est généralement réalisé par les particuliers. Il s’agit d’une extraction à l’aide d’huiles végétales, généralement avec de l’huile d’olive ou de sésame. Ces types d’huiles favorisent l’extraction des molécules de CBD.

Il consiste à faire chauffer la matière végétale dans l’huile pendant plusieurs heures. Cette infusion doit ensuite être filtrée pour l’obtention de l’huile de CBD.

Cependant, leur date de consommation est limitée dans le temps. Les produits issus de ce procédé doivent être consommés rapidement pour garantir tous leurs bienfaits. Leurs faibles teneurs en CBD font de ce procédé une méthode non adaptée à une commercialisation.

7. L’huile de CBD est idéale pour lutter contre le stress et la dépression ?

En 2019, une étude conjointe menée par des chercheurs en neurobiologie d’universités aux États-Unis, au Canada et en Italie, a démontré que le CBD stimule la production de sérotonine, autrement nommée l’hormone du bonheur.

Le cannabidiol régule l’humeur, réduit le comportement anxieux et améliore le sommeil.

Une étude de l’American College of Neuropsychopharmacology a mis en avant les bienfaits du CBD pour diminuer le stress dans le cas de prise de parole en public.

Des chercheurs en biomédecine de l’université de Cantabria ont également révélé l’action rapide et efficace du cannabidiol comme antidépresseur.

Différentes méthodes d'utilisation huile de cbd

8. L’huile de CBD possède de nombreux bienfaits pour notre santé ?

L’huile de CBD, ou cannabidiol, est une molécule issue du chanvre. Elle en possède par conséquent ses bienfaits. Historiquement, le chanvre était utilisé dans les campagnes pour soigner les animaux, et notamment les vaches.

Le CBD permet de détendre des animaux stressés ou soulage les problèmes d’articulations. Des vertus thérapeutiques que l’on retrouverait également chez l’Homme.

Aujourd’hui, de nombreuses études scientifiques émergent, et tendent à prouver les bienfaits du CBD sur notre santé. De nombreux bienfaits apaisants et anti-inflammatoires sont constatés parmi les utilisateurs.

Deux études scientifiques, en 2008 et en 2017, démontrent l’action du CBD sur l’équilibre du métabolisme. Le cannabidiol agit sur la régulation de la température du corps, l’acidité présente dans l’organisme et le taux de sucre.

De nombreuses recherches scientifiques tendent en faveur d’une action bénéfique du CBD sur des cellules cancéreuses ou pour aider les personnes atteintes de maladies auto-immunes à mieux supporter les effets indésirables de leurs traitements.

Des chercheurs du Nova Institute ont démontré que les malades atteints d’épilepsie et de troubles psychiatriques supportaient davantage les effets secondaires de médicaments à base de CBD. Les produits à base de CBD seraient ainsi plébiscités en usage d’appoints thérapeutiques par les patients.

La communauté médicale s’appuie de plus en plus sur les bienfaits du CBD. Son principe actif repose sur une relaxation musculaire importante. Son action est donc prônée dans des cas de douleurs neuropathiques, pour des patients atteints d’épilepsies sévères, en soins de cancérologie, dans le cas de soins palliatifs et de contractions douloureuses de la sclérose en plaques.

L’action du CBD est aussi identifiée pour d’autres pathologies liées au système nerveux.

9. Le CBD est un médicament ?

L’huile de CBD est considérée comme un complément alimentaire et non un médicament. Cependant, vous pouvez retrouver du CBD dans la posologie de médicaments autorisés.

Suite à la reconnaissance de l’OMS comme molécule non-toxique, des médicaments à base de CBD peuvent être désormais prescrits en France sous ordonnance. On retrouve d’ailleurs la molécule de CBD, combinée au THC, dans le médicament Sativex. Un spray buccal qui s’adresse aux personnes atteintes de sclérose en plaques.

Il a reçu une autorisation de mise sur le marché en France par l’ANSM. Mais sa commercialisation n’a pas pu encore être appliquée sur le territoire, contrairement à d’autres pays européens.

On retrouve également comme médicament autorisé, le Marinol. Il peut être prescrit pour des patients atteints de maladies graves. Comme antidouleurs ou contre les nausées, et pour lesquels aucun traitement n’a pu faire effet. Son utilisation est stricte et encadrée. Il s’agit de capsules formulées avec de l’huile de THC synthétique, autrement nommé du dronabinol.

Le professeur Serge Perrot, rhumatologue et membre du comité d’experts de l’ANSM, estime qu’environ 4 millions de français n’ont actuellement pas de solutions thérapeutiques pour apaiser la douleur. Ils pourraient ainsi se tourner vers un traitement au cannabis.

10. L’huile de CBD est un anti-inflammatoire ?

En massage, l’huile de CBD serait un excellent anti-inflammatoire en application locale. Elle permet de dégonfler et de décontracter les zones douloureuses, ainsi que d’apaiser la douleur dans les muscles et les articulations.

Par son effet anti-inflammatoire, l’huile de CBD s’utilise également sur les parties sensibles de l’épiderme, qui nécessitent d’être apaisées et réparées. De plus en plus de marques cosmétiques commencent à utiliser du CBD dans leurs formulations. En application cutanée, l’huile de CBD permet de soulager les plaques d’eczéma ou de psoriasis.

Cependant, si l’utilisation de l’huile de CBD en cutanée présente des réactions, arrêtez son application et privilégiez une consommation sous forme orale en huile.